Problèmes de course et de maîtrise de la vessie

Jen Pinarski est mère de deux enfants et adore courir. Elle court des marathons et vient de terminer sa première course de six heures! Elle a même un blogue sur le sujet. Jen a communiqué avec moi sur Twitter pour me poser des questions sur la course et les fuites urinaires légères (FUL). Comme de nombreuses femmes, Jen a remarqué quelques changements après la naissance de son premier enfant. « J’étais inactive et j’ai pris beaucoup de poids avec mon fils », dit-elle. Lors de sa deuxième grossesse, Jen est restée active et a couru jusqu’à quelques heures avant la naissance de sa fille. « L’année suivant la naissance de ma fille, j’ai eu une tonne de fuites », dit Jen. C’est à ce moment qu’elle a reçu un diagnostic de cystocèle, qui est une descente ou un prolapsus de la vessie (une portion de la vessie descend dans le vagin). Cet état est tellement devenu partie intégrante de sa vie que Jen l’ignore tout simplement. Malgré tout, elle a des préoccupations. « Ma plus grande inquiétude était de sentir comme une salle de bain publique pour le reste de ma vie », dit Jen.

En parler avec d’autres mères l’a aidée à prendre conscience qu’elle n’était pas seule. Quand j’ai dit à Jen qu’une femme sur trois vivait des FUL, elle a dit : « Pratiquement chaque femme de mon cercle d’amies à qui j’ai parlé a dit en avoir, donc je crois que c’est plutôt trois femmes sur trois. » Jen reçoit beaucoup de questions sur la course et la maîtrise de la vessie de femmes qui visitent son blogue sur la course. Elle m’a transmis leurs questions. Pour m’aider à y répondre, j’ai communiqué avec une femme brillante qui est ma gynécologue depuis plus de 25 ans, Dre Judith Brysk, MD, PLLC, à Birmingham, au Michigan. Lisez ses réponses aux questions qui suivent.

Q : Pourquoi est-ce que je ne me sens jamais vide? Même si je vais à la toilette avant de courir, j’ai encore l’impression d’avoir envie.

R : Au fur et à mesure que votre rythme cardiaque s’accélère et le cœur pompe le sang plus vite et plus intensément, le débit sanguin augmente partout, même dans la vessie. De plus, quand vous courez, votre utérus et les autres organes rebondissent sur la vessie. Cela peut créer le sentiment d’avoir envie, même quand ce n’est pas le cas.

Q : Est-ce qu’un pessaire peut aider à soutenir mon plancher pelvien?

R : S’il s’agit d’une question de prolapsus, vous devez être évaluée en vue du port d’un pessaire ou d’une opération. (Le pessaire est un type de dispositif médical de la forme de l’anneau extérieur d’un diaphragme et servant à soutenir l’utérus, le vagin, la vessie ou le rectum.) Ce n’est pas parce que vous avez l’impression d’avoir un prolapsus que c’est vraiment le cas. Une évaluation aidera à déterminer s’il existe d’autres solutions que l’intervention chirurgicale qui pourraient améliorer votre état.

Q : Pourquoi un jogging léger ne me cause-t-il pas de fuites, contrairement au sprint?

R : Le sprint peut causer une pression intraabdominale accrue qui produit une pression supplémentaire sur la vessie. C’est cette pression supplémentaire qui peut changer les choses.

Q : J’ai commencé à courir six à huit semaines après chacun de mes accouchements. Aurait-il été préférable d’attendre plus longtemps avant de courir?

R : Il est possible que les muscles de votre plancher pelvien n’aient pas eu le temps de récupérer. Envisagez de faire de la physiothérapie. Une thérapie de renforcement du plancher pelvien implique une évaluation et montre aux femmes comment renforcer les principaux groupes de muscles pour empêcher les fuites.

Q : Je n’ai pas d’enfant et j’ai moins de 30 ans; je n’avais jamais eu de fuites jusqu’à ce que je commence à courir. Pourquoi ai-je des fuites?

R : Les fuites ne sont pas toutes causées par l’accouchement. De nombreux facteurs peuvent causer des fuites chez les femmes, notamment la taille de la vessie, la quantité qu’elle peut contenir, le poids et la pression exercée sur la vessie. Il est important d’obtenir une évaluation urologique pour déterminer la cause et les meilleures solutions possible pour votre corps. Certaines femmes ne sont pas à l’aise de parler de FUL avec leur médecin. Faites savoir à votre médecin que vous êtes sensible en disant : « Je suis un peu gênée de parler de ça. » On peut faire quelque chose pour vous aider. Si on ne connaît pas l’existence d’un problème, on ne peut vous aider. En plus des questions auxquelles Dre Brysk a répondu, nous avons reçu celle-ci :

Q : Quelle est la différence entre une serviette hygiénique et des serviettes conçues expressément pour les FUL?

R : Les serviettes conçues pour les fuites urinaires légères sont différentes des serviettes hygiéniques. Celles pour les FUL sont conçues pour absorber rapidement les fuites urinaires et emprisonner l’odeur. Il existe une vidéo de démonstration utile qui illustre bien la différence. Pour la visionner, cliquez ici.

Préparation à la course La préparation change la donne. Vous vous préparez à une course en enfilant le bon type de chaussures, en vous étirant et en vous hydratant adéquatement. Boire une trop grande quantité d’eau peut vous causer des problèmes, tout comme en boire trop peu. Quand vous vous retenez de boire par crainte des fuites, l’urine devient concentrée et irrite la vessie, ce qui cause des fuites. Vous pouvez aussi vous préparer pour viser une course sans fuites en faisant régulièrement des exercices de renforcement du plancher pelvien, comme des exercices de Kegel ou Mula Bandah. Faire des exercices pour votre plancher pelvien seulement deux fois par jour pendant cinq minutes peut considérablement améliorer votre capacité à réduire les fuites.

Et vous? Comment empêchez-vous les FUL de vous ralentir?

Contact Imprimer

VOTRE GUIDE POUR TOUT

Qu’il s’agisse de causes de fuites urinaires légères (FUL) ou de conseils et produits pour aider à gérer les fuites, notre Guide de départ pour les FUL est là pour vous aider.

VOIR LE GUIDE

Voyez ce que les défenseurs de la santé Impressa® ont à dire au sujet de nos supports de vessie non absorbants révolutionnaires.

Visionner la vidéo