Maîtrise de la vessie après une césarienne ou une cicatrice d’épisiotomie?

Au moment où je crois avoir tout appris au sujet des FUL, une conversation surprenante se produit. Mon plus récent moment de prise de conscience est survenu pendant que je parlais avec la directrice des services de thérapie, Kristen Maike, physiothérapeute, au McClarin Oakland Hospital, de Pontiac, au Michigan. Vous vous souvenez peut-être de Kristen. Physiothérapeute du plancher pelvien, elle a expliqué des moyens de renforcer votre plancher pelvien dans le cadre de la série de balados Woman-to-Woman.

Si vous avez déjà eu une césarienne ou une épisiotomie – même il y a plusieurs années – cet article est pour vous. Les femmes savent qu’après l’accouchement, il faut du temps pour récupérer, particulièrement s’il y a eu procédure chirurgicale. Ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que durant le processus de guérison, les cicatrices de césarienne ou d’épisiotomie peuvent mener aux fuites urinaires.

Une cicatrice de césarienne peut se fixer à la paroi frontale de votre vessie, entraînant une incontinence impérieuse (cette forte envie d’uriner). « Comme tout se resserre après la naissance, la cicatrice commence à tirer sur la vessie, donnant la sensation d’avoir envie », dit Kristen.

Une cicatrice d’épisiotomie peut rendre le plancher pelvien inefficace et faible. Kristen explique : « Durant l’épisiotomie, le médecin fait une incision dans les fibres des muscles du plancher pelvien. Une fois cela recousu, vous pourriez vous retrouver avec des régions qui ne se contractent pas aussi bien à cause des fibres musculaires perturbées. » Les fuites ne touchent pas toutes les femmes qui ont subi une épisiotomie ou une césarienne. Mais quand les cicatrices se fixent à la vessie ou perturbent le mouvement complet, le risque de fuites augmente considérablement.

Un grand nombre des patientes de Kristen viennent la consulter pour des problèmes de fuites urinaires causés par une épisiotomie ou une césarienne. La bonne nouvelle est que la majorité de ces femmes constatent une amélioration ou l’arrêt complet des fuites en faisant de la physiothérapie du plancher pelvien…même des années après leur accouchement. Karen avait parmi ses patientes une adorable dame de 50 ans qui avait une vessie hyperactive depuis 3 ans. Même si elle prenait des médicaments pour la traiter, elle devait se lever cinq à six fois par nuit pour courir à la toilette. Kristen a remarqué que sa patiente avait une césarienne vieille de 30 ans. « Après environ trois semaines de traitements pour remonter la cicatrice et l’éloigner de la vessie, elle a commencé à dormir six heures et a pu continuer ainsi. Avant, elle ne dormait qu’une heure et demie, tout au plus », dit Kristen. Kristen recommande de palper votre cicatrice. « Si elle est épaisse et ne bouge pas, elle s’est fixée sur les tissus entourant la vessie. Un thérapeute du plancher pelvien peut aller sous la cicatrice pour l’étirer et mobiliser les tissus se trouvant en dessous et autour de la cicatrice », dit-elle. C’est un moyen non effractif et non chirurgical pour vous soulager. Vous pouvez prendre certaines mesures pour gérer les fuites urinaires légères avant, durant et longtemps après l’accouchement.

Voici quelques conseils de Kristen :

AVANT L’ACCOUCHEMENT Apprenez à connaître votre plancher pelvien et sachez comment le renforcer. « La majorité des femmes n’ont pas conscience qu’elles ont un plancher pelvien. Au moins la moitié de mes patientes croient qu’elles font correctement leurs exercices de Kegel, mais ce n’est pas le cas. Plusieurs font le contraire », dit Kristen. Il vaut la peine de vérifier auprès de votre médecin ou d’un physiothérapeute du plancher pelvien. Kristen dit qu’il existe plusieurs moyens de vérifier si vous faites vos exercices de Kegel correctement, de l’utilisation d’un appareil de rétroaction biologique à l’estimation de la force de vos contractions de Kegel en utilisant votre doigt pour vérifier le serrement.

DURANT L’ACCOUCHEMENT Durant un accouchement vaginal normal, vous poussez beaucoup. Pourtant, pour que le bébé puisse sortir, les muscles du plancher pelvien doivent être détendus. Quand vous détendez les muscles, cela leur permet de s’étirer plus facilement. Autrement, il y aura déchirure ou le médecin devra faire une incision. Si vous pouvez détendre ces muscles, vous vous donnez une bonne chance d’éviter l’épisiotomie. Ce n’est toutefois pas garanti. Le corps de chaque femme est différent, et il y a aussi d’autres facteurs, comme la taille de votre bébé.

APRÈS LA NAISSANCE Une fois que votre bébé est né et votre médecin vous a donné l’autorisation de reprendre vos activités, il est temps de faire travailler votre plancher pelvien. Vous pouvez y arriver grâce à des exercices comme les exercices de Kegel, le yoga, la marche ou le pilates. « Si vous continuez à avoir des fuites, de la douleur ou de fortes envies, parlez-en à votre médecin. Plus tôt vous gérez le problème, plus ce sera facile pour vous », dit Kristen. Elle suggère que vous posiez des questions à votre médecin et l’informiez de vos désirs en disant : « J’ai lu à propos de la physiothérapie pour les fuites et j’aimerais pouvoir consulter un physiothérapeute du plancher pelvien. Pourriez-vous me donner une recommandation pour que je puisse en voir un? » Si vous continuez à avoir des fuites quand vous toussez, riez ou éternuez, un physiothérapeute vérifiera si votre plancher pelvien est trop faible ou trop tendu. Votre plancher pelvien doit pouvoir bouger. Pour comprendre pourquoi cela se produit, essayez ceci : Tenez votre poignet droit devant vous et formez un poing serré. Remarquez combien c’est facile. Essayez encore, seulement cette fois commencez par plier le poignet vers vous, puis essayez de former un poing. Avez-vous remarqué qu’il n’est pas aussi fort et c’est plus difficile à faire? « C’est parce que les muscles étaient déjà raccourcis. C’est ce qui se produit avec votre plancher pelvien quand il est trop tendu. Vous n’obtenez pas la puissance nécessaire quand vous en avez besoin », dit Kristen. Différentes raisons peuvent être à l’origine de muscles tendus. Par exemple, certaines femmes prennent l’habitude de constamment remonter et retenir ces muscles par crainte de fuites. Quand elles sentent qu’un éternuement important va se produire, elles n’ont pas suffisamment de force et de mouvement dans ces muscles pour empêcher l’urine de sortir et elles ont une fuite. La seule manière de vraiment savoir si vos muscles sont tendus est de subir un examen pelvien. « En France, la physiothérapie du plancher pelvien est offerte à toutes les femmes avant et après l’accouchement. Aux États-Unis, de nombreuses femmes ne savent même pas que cela existe », dit Kristen. Il faut prendre vos soins de santé en main et parler à votre médecin. Un des plus grands plaisirs de Kristen est d’aider les femmes à améliorer leur qualité de vie. Quand je lui demande ce qu’elle veut que les femmes sachent à propos de la consultation d’un physiothérapeute du plancher pelvien, elle dit : « Ça ne sert à rien de souffrir. Il y a plusieurs moyens de régler les fuites urinaires légères. Nous sommes tous gentils et nous faisons de notre mieux pour vous mettre à l’aise. »

Et vous? Avez-vous parlé avec un professionnel de la santé de FUL et du rôle que pourrait y jouer votre cicatrice de césarienne ou d’épisiotomie?

 

-- Révisé par Marilyn Suttle, le 10 juin 2014 à 10 h 43 HAP

Contact Imprimer

VOTRE GUIDE POUR TOUT

Qu’il s’agisse de causes de fuites urinaires légères (FUL) ou de conseils et produits pour aider à gérer les fuites, notre Guide de départ pour les FUL est là pour vous aider.

VOIR LE GUIDE

Voyez ce que les défenseurs de la santé Impressa® ont à dire au sujet de nos supports de vessie non absorbants révolutionnaires.

Visionner la vidéo