Comment rester au sec pendant l’activité physique

« J’ai dû arrêter de porter une jupe de tennis sur le terrain », se souvient Donna Wilson, une avocate de Californie. « Je me suis mise à porter des vêtements en molleton parce que je savais que je serais mouillée à la fin du match. Je refusais simplement d’admettre ce qui se passait. »

Si vous êtes comme Donna et avez des pertes de maîtrise de la vessie durant l’exercice, vous pouvez prendre certaines mesures. Donna n’a pas abandonné son mode de vie sportif, et vous ne devriez pas le faire non plus.

Le médecin de Donna lui a suggéré d’écrire dans un journal ce qu’elle buvait et quand elle devait se rendre aux toilettes. Après quelques semaines, elle a découvert que si elle ne buvait rien deux heures avant son match de tennis matinal, elle restait plus au sec. Elle a aussi appris comment boire durant ses matches. « Je buvais de petites quantités d’eau en jouant, dit-elle, mais pas des bouteilles complètes comme je le faisais avant. »

Surveiller ce qu’elle buvait n’a pas entièrement résolu ses fuites durant le tennis, donc le médecin de Donna a suggéré qu’elle tente un autre type d’exercice à impact plus réduit. Donna était prête à l’essayer. « J’ai commencé à faire du vélo », dit-elle. « J’ai continué à écrire dans mon journal et j’ai découvert qu’éviter le martèlement du sol comme je le faisais sur le terrain fonctionnait. »

Les experts insistent sur le fait qu’il est important de rester actif, même si vous devez changer de type d’exercice. Plus vous tonifiez vos muscles, plus vous aidez votre plancher pelvien à rester fort et à éviter les fuites.

Comme Donna l’a découvert, certains exercices, comme ceux où vos talons frappent une surface dure, peuvent augmenter la possibilité de problèmes de maîtrise de la vessie. « Un rebondissement répété peut accroître la pression abdominale et transmettre l’impact à la vessie », selon Elizabeth Nobles, physiothérapeute au Massachusetts. Kristene E. Whitmore, M.D., directrice médicale du Pelvic and Sexual Health Institute au Graduate Hospital de Philadelphie, recommande des exercices comme le yoga et l’entraînement sur une machine elliptique, car ceux-ci exercent moins de stress sur la vessie.

Qu’est-ce que je devrais éviter d’autre?

  • Ne faites pas d’exercices qui impliquent de soulever des poids lourds. Soulever des poids, particulièrement au-dessus de la tête, met de la pression sur la vessie, ce qui peut entraîner des fuites. Les entraîneurs suggèrent d’utiliser des poids légers ou même de faire les mêmes exercices sans poids.
  • Évitez de faire des flexions des jambes debout, ce qui exerce trop de stress sur votre plancher pelvien.
  • Ne mangez pas de gros repas avant de faire de l’exercice. La pression abdominale supplémentaire appuierait sur votre vessie et pourrait causer des fuites.

Que puis-je faire d’autre?

  • Portez un protège-dessous, une serviette ou une culotte expressément conçue pour les problèmes de maîtrise de la vessie.
  • Parlez à votre médecin d’un dispositif que vous pouvez insérer dans votre vagin et qui s’appelle un pessaire. Il soutient votre vessie et l’urètre (le tube qu’emprunte votre urine quand elle quitte votre corps) pour empêcher les fuites. « Vous pouvez insérer et retirer un pessaire avant et après l’exercice », dit Dr Whitmore.
  • Parler à votre médecin des médicaments, dont certains sont offerts sans ordonnance. « Ces médicaments aident à resserrer le col de la vessie et réduisent le risque de perte d’urine », dit Dr Whitmore.

L’important est de savoir que vous pouvez rester au sec durant l’exercice en suivant certains de ces conseils utiles!

Contact Imprimer

Trouvez le
produit parfait

Répondez à quelques questions pour trouver la bonne protection ou prévention, ainsi que des échantillons gratuits et des coupons.

COMMENCER

plus longues
Signifie Moins Sans

Grâce à sa partie arrière 75 % plus large, les serviettes de nuit Poise® sont conçues pour protéger contre les fuites pour vous offrir une protection rassurante durant la nuit.

EN SAVOIR PLUS