Le Mula Bandha : une solution de rechange aux exercices de Kegel

L’autre jour, j’étais en conférence téléphonique avec un groupe professionnel d’auteures. Une d’entre elles était Sara Gottfried, MD, une gynécologue certifiée formée à Harvard et auteure du livre « The Hormone Cure ». Quand j’ai pris connaissance de ses prestigieuses compétences, je lui ai demandé si elle serait prête à discuter avec moi de moyens naturels d’améliorer les FUL. Dr Gottfried a été formée à enseigner aux femmes comment faire les exercices de Kegel comme moyen de renforcer le plancher pelvien, ce qui aide à prévenir, à réduire et parfois même à éliminer les FUL. Elle a découvert que les exercices de Kegel laissaient de nombreuses femmes indifférentes. « Il peut être difficile de les intégrer à sa vie ou d’avoir l’impression qu’ils en valent la peine », dit-elle. La solution de rechange qu’elle suggère est quelque chose dont je n’avais jamais entendu parler auparavant : le Mula Bandha, un exercice de yoga.

Dr Gottfried considère certains mouvements de yoga comme un moyen plus puissant pour accéder au même type d’exercice qu’un exercice de Kegel. « Votre corps comporte différentes serrures énergétiques, dit-elle. Une d’entre elles s’appelle Mula Bandha. » Elle explique que Mula Bandha est un mot sanskrit. Mula signifie « racine », et Bandha signifie « serrure ». Mula Bandha est la « serrure racine », ce qui est semblable au concept contracter et retenir des exercices de Kegel. Quand vous êtes compétente à utiliser les serrures énergétiques en yoga, vous accomplissez trois choses : vous renforcez le plancher pelvien, vous équilibrez votre système nerveux pour permettre à votre corps de mieux guérir et vous réparez le plancher pelvien. Et cela ralentit le processus de vieillissement. « Donc, on se sent plus jeune et les fuites s’arrêtent? », ai-je demandé. « Exactement », a dit Dr Gottfried.

Une des bases du Mula Bandha est qu’il ne faut pas seulement contracter et retenir le plancher pelvien. On utilise une gamme de mouvements. On soulève le plancher pelvien comme si on faisait cinq arrêts différents dans un ascenseur. La majorité des femmes peuvent contracter vers le haut et sentir ces cinq étages facilement, mais elles ont plus de difficulté à redescendre. Elles relâchent tout d’un coup. Il est important de relâcher par petits coups (du cinquième au quatrième étage, du quatrième au troisième, et ainsi de suite).

La respiration est importante Quand vous ajoutez votre respiration à l’exercice (inspirer puis expirer pendant cinq secondes), cela active quelque chose que Dr Gottfried appelle votre « système nerveux parasympathique ». C’est ce qui stimule les activités repos et digestion du corps. « Il vous sort du mode stress et vous fait passer à un état de calme corporel. C’est là que se trouve le répit. Et où la guérison se produit. C’est ainsi que vous pouvez réellement travailler à certains des problèmes menant aux FUL », dit-elle. Le stress crée le cortisol (la principale hormone du stress), qui a tendance à rendre votre corps plus acide. Cela peut influer sur l’équilibre du pH dans votre urine, irriter la vessie et contribuer aux FUL. « La majorité d’entre nous devons travailler à alcaliniser notre corps pour une meilleure réparation, dit Dr Gottfried. Un des meilleurs moyens pour y arriver est la respiration. Pas seulement faire des exercices de Kegel, mais lier le soulèvement et l’abaissement graduels de votre plancher pelvien à votre respiration. Ralentir votre respiration en comptant jusqu’à cinq aide à réduire l’acidité. De nombreuses personnes croient qu’elles doivent alcaliniser leur corps en mangeant certains aliments ou des légumes à feuilles, mais vous pouvez le faire avec votre respiration. »

 

    Voici comment s’y prendre pour le Mula Bandha :
  1. Asseyez-vous ou placez-vous debout, confortablement, loin des distractions. (Réglez une minuterie pour cinq minutes.)
  2. Prenez une profonde inspiration en comptant jusqu’à cinq. En inspirant, soulevez et retenez doucement les muscles de votre plancher pelvien un peu plus haut à chaque chiffre (comme monter un étage à la fois dans un ascenseur imaginaire).
    • À un : Commencez à inspirer et soulever un petit peu le plancher pelvien.
    • À deux : Continuez à inspirer et soulevez le plancher pelvien un peu plus haut.
    • À trois : Continuez à inspirer et montez au troisième étage de votre ascenseur imaginaire.
    • À quatre : Continuez à inspirer et soulevez le plancher pelvien d’un autre niveau.
    • À cinq : Terminez votre inspiration profondément dans les lobes inférieurs de vos poumons tout en soulevant les muscles du plancher pelvien à leur position la plus élevée.
  3. Expirez pendant cinq secondes. À chaque seconde, d’un à cinq, relâchez votre plancher pelvien un petit peu (comme descendre d’un étage dans un ascenseur à chaque seconde) jusqu’à ce qu’il soit revenu en position normale à la cinquième seconde, quand vous aurez terminé d’expirer.
  4. Répétez ce processus pendant cinq minutes, deux fois par jour. (Seulement cinq minutes. Le faire plus longtemps n’a aucun avantage. Cependant, la fréquence et la constance sont importantes.)

 

Dr Gottfried n’aime pas ajouter une autre tâche à la liste déjà longue d’une femme occupée. Elle préfère tenter d’intégrer cela à votre journée d’une manière logique. "Faire cet exercice pendant cinq minutes le matin et avant de dormir est comme un rituel sacré. J’y pense comme à brosser mes dents. Peu importe à quel point je suis occupée, je brosse mes dents », dit-elle.

Contact Imprimer

VOTRE GUIDE POUR TOUT

Qu’il s’agisse de causes de fuites urinaires légères (FUL) ou de conseils et produits pour aider à gérer les fuites, notre Guide de départ pour les FUL est là pour vous aider.

VOIR LE GUIDE

Voyez ce que les défenseurs de la santé Impressa® ont à dire au sujet de nos supports de vessie non absorbants révolutionnaires.

Visionner la vidéo